Accueil » Publications » Jeune Théâtre Européen » Les Rencontres du Jeune Théâtre Européen » 2022 : 34es Rencontres » Présentation des 34èmes Rencontres du Jeune Théâtre Européen

Présentation des 34èmes Rencontres du Jeune Théâtre Européen

Les 34èmes Rencontres du Jeune Théâtre Européen se dérouleront du 1er au 10 juillet 2022.
Elles seront, si l’évolution de la situation sanitaire le permet, un retour à la normale et un nouveau départ. Cette année 12 compagnies de 9 pays différents seront invitées à y présenter leurs spectacles, animer les cafés débats quotidiens et participer aux ateliers internationaux : jeu d’acteur, commedia dell’arte, arts du feu, danse, voix et chant, création de costumes…

Fait notable, cette édition s’inscrira dans le cadre de « Grenoble Capitale Verte Européenne ». Les Rencontres participeront ainsi au grand bouleversement culturel et sociétal qui accompagne le changement climatique auquel l’humanité est confrontée.

La parade spectacle de clôture.

La parade spectacle de clôture se déroulera le 9 juillet 2022 au soir dans les rues de Grenoble et au Théâtre de Verdure du Musée. Elle s’appuiera sur l’un des grands mythes de la culture européenne : celui du Ragnarök, mythe scandinave qui traite de la fin d’un monde et de sa renaissance.
À l’heure où les changements en cours provoquent l’angoisse de certains, ce mythe permettra de traiter sur un mode grandiose et cathartique l’interrogation des civilisations face à leur devenir.
Les 34es Rencontres poursuivront par ailleurs leur politique de présentation de spectacles en salles et en plein air.

Dans les rues de Grenoble.

En particulier pour les spectacles de rue, dans la zone piétonne élargie du centre-ville et rive droite de l’Isère. Parallèlement, la décentralisation amorcée en 2021 avec Grenoble Alpes Métropole dans les petites communes de la métropole sera renforcée.
Ce seront 9 jours de théâtre, de fête et de réflexion sur le rôle du théâtre et de la culture dans une Europe ouverte sur le monde.

Les Rencontres touchent un public d’environ 15 000 spectateurs en présentiel. Elles s’accompagnent d’un intense travail de diffusion de courts métrages sur la chaine Youtube du Crearc et sur les réseaux sociaux. Si la pandémie devait compromettre d’une manière ou d’une autre le déroulement en présentiel, l’aspect numérique serait particulièrement développé.

Autres publications